Le premier est tête de série numéro 3 et le second est issu du tour de qualification après un tournoi spectaculaire.

 

L’Araba World Tennis Tour-Open Grupo Amutio a déjà ses finalistes Après 30 matchs joués en finale et 24 en qualifications, soit un total de 54 dans la catégorie des simples, deux joueurs se disputeront ce dimanche (12h00, Eurosport 2 et Canal Youtube RFET) le titre dans la capitale de l’Alava.

La Française Jessika Ponchet, tête de série 3, affrontera la Suisse Jenny Duerst, la grande surprise sans doute, puisqu’elle est issue des qualifications. La différence dans leurs classements est également importante. Le premier est classé au 195e rang mondial et le second au 500e rang, ce qui n’a peut-être pas été très perceptible sur le terrain, étant donné l’énorme égalité dont ont fait preuve tous les joueurs, tombant aux premiers changements, le numéro 1 Zhu et le numéro 2 Bucsa.

Ponchet a battu Alexandra Eala des Philippines 6-4, 6-4 en demi-finale. Élégante et sûre d’elle sur le court, elle est l’une des rares joueuses à ne pas utiliser son revers à deux mains. Avec un bon service et une bonne volée, elle a été solide dans les matchs qu’elle a disputés à Vitoria, après avoir éliminé Bondarenko (6-1, 6-2), Ku (6-1, 6-1), Liang (6-2, 7-6, 6-3). En d’autres termes, elle n’a perdu qu’un seul set dans tout le tournoi.

Pour sa part, la Suissesse Duerst est la joueuse de la révélation. Elle a battu l’Espagnole Eva Guerrero (7-5, 7-5) dans une demi-finale difficile, mais qu’elle a toujours contrôlée en prenant l’initiative et en exploitant au mieux son deuxième service. C’est une joueuse qui frappe fort et qui a beaucoup de rythme avec le ballon sur le terrain. Elle a joué deux matchs de plus que son adversaire, ceux correspondant au tour de qualification. Peut-être l’a-t-elle senti dans ses jambes, car les températures devraient atteindre 40 degrés Celsius dimanche. Duerst a battu Marthiens (6-0, 6-2) et Olivia Gram (6-1, 6-0). Deux affrontements impeccables pour affronter une phase finale où elle a créé la première surprise en battant la tête de série numéro 4, l’Australienne Lizette Cabrera, revenant d’un set en arrière pour remporter le match (3-6, 6-3, 6-4). Elle a ensuite battu la Danoise Olga Helmi en deux sets (6-3, 6-1) en huitième de finale. En quart de finale, elle a fait de même contre la Hongroise Adrienn Nagy (6-2, 6-3), pour atteindre les demi-finales où elle a battu Eva Guerrero.

Toutes deux, quoi qu’il arrive en finale, atteindront leur meilleur classement WTA, compte tenu des points qu’elles gagneront dans ce tournoi. Ponchet se classait au 169e rang en 2019.

 

Ioana Rosca et Maria Bondarenko, championnes en double

La finale du double a offert un grand spectacle sur le court central Amutio du Tenis Club de Peña Vitoriana. A priori, la paire formée par la Néerlandaise Isabelle Haverlag et la Lituanienne Justyna Mikulskyte, tête de série 3, était la favorite. Ils ont commencé le match en tête pour prendre le premier set 6-4, mais leurs rivaux ont réussi à équilibrer le match en retournant le set 6-4. La finale s’est décidée au tie-break par 9-11. Il s’agit du premier titre en double de l’ITF dans leurs carrières. Rosca est classée 200e en double tandis que sa partenaire Bondarenko est 387e.

Categories:

Tags:

No responses yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.